IRLANDE - VOTRE GUIDE POUR UN NOUVEAU DÉPART


Print page

Caractéristiques physiques

L'île d'Irlande est située à l'extrême nord ouest de l'Europe.
Superficie : 70 282 km² [Irlande du Nord : 14 139 km²].

Climat

Sous l'influence du Gulf Stream et de vents dominants du sud ouest, le climat est tempéré et les températures sont relativement uniformes dans tout le pays. Les mois les plus froids sont janvier et février avec un moyenne de température le jour comprises entre 4°C et 7°C, alors que les mois de juillet et août sont les plus chauds (de 14°C à 16°C). Des températures extrêmes inférieures à -10°C ou supérieures à 30°C, sont extrêmement rares.

Dans les zones basses, la pluviométrie annuelle moyenne et comprise entre 800 et 1,200 mm, mais elle va de 750 mm dans certaines zones à l'est jusqu'à 1,500 mm à l'ouest. Dans les zones montagneuses, la pluviométrie annuelle peut dépasser 2,000 mm.

Population

4,5 millions d’habitants

Pour de plus amples informations, veuillez contacter le Bureau Central des Statistiques  d’Irlande ; www.cso.ie 

Langue

L'anglais est reconnu comme seconde langue officielle et c'est la langue pratiquée dans les villes en dehors des zones Gaeltacht où l'irlandais continue à être pratiqué.

Religion

La Constitution Irlandaise garantit la liberté de culte à tous les citoyens.

Politique

En décembre 1921, le Traité Anglo-irlandais fut signé et 26 comtés ont obtenu leur indépendance en tant qu'Etat Irlandais Libre. Six comtés d'Ulster avaient obtenu leur propre parlement à Belfast en 1920 et restèrent au sein du Royaume-Uni. Une nouvelle constitution fut votée en 1937 et l'Irlande est restée neutre pendant la seconde guerre mondiale. La République d'Irlande fut fondée en 1949. L'Irlande fut admise au sein des Nations Unies en 1955 et au sein de la Communauté Economique Européenne en 1973 avec le Royaume-Uni et le Danemark.

Économie

En tant qu'économie commerciale internationale, avec un petit marché intérieur, l'Irlande est fortement dépendante du commerce extérieur. Régulièrement citée comme l'un des marchés les plus ouverts au monde, et d'un classement élevé dans les indices de la mondialisation. Au cours de la période 1996-2007, le PNB irlandais a rapidement augmenté à un rythme de croissance moyenne de 7% par an, ce qui en a fait l'économie à la croissance la plus rapide de l'UE. Cependant, il s'est opéré un revirement spectaculaire en 2008 et l'économie irlandaise est officiellement entrée en récession au premier semestre de l'année. Quatre ans après le début de la récession, pour l'instant, il n'existe toujours pas de preuve évidente d'un redressement de l'économie. Alors que les exportations nettes ont continué de croître, cela n'a pas été suffisant pour compenser la faiblesse continue de la demande intérieure. La zone euro et les crises budgétaires nationales continuent d'avoir un impact sur les marchés intérieur et d'exportation.  Pour 2012 dans son ensemble, le PIB réel a augmenté d'environ 0,7 pour cent et  le PNB de 1,5 pour cent, selon une estimation (de la Banque centrale). Une accélération projetée de la croissance du PIB à environ 1,3 pour cent en 2013 et à environ 2,5 pour cent en 2014 reflète l'attente d'une stabilisation progressive de l'activité dans l'économie intérieure et d'un redressement de la demande extérieure l'année prochaine. Ces projections sont sujettes à des risques importants, principalement liés à la demande extérieure, laquelle est susceptible de rester le principal moteur de la croissance au cours de l'horizon prévisionnel. 

Last modified:06/02/2014